RGPD : Quelles sont les fonctions impactées par la nouvelle régulation dans l’entreprise ?

Extrait de la Table ronde réalisée à Eden-Paris le 10 mai 2017 avec Maître Debras (avocat au Barreau de Paris), Fabien Gautier (Equinix), Loïc Guezo (Trend Micro), Ivan Rogissart (Zscaler) et Patrick Tissier (NTT Security)

 

Intervenants : Patrick Tissier et Loïc Guezo

 

Avec l’avènement du Big Data, le volume de données à caractère personnelle traité par les entreprises a suivi une croissance exponentielle, au point de devenir une problématique à part entière. Cette question revêt d’autant plus d’importance que l’instauration prochaine du RGPD rend urgent le besoin d’identification des métiers concernés par le traitement de ces données. L’enjeu : être capable de désigner les fonctions qui permettront de réussir la mise en place du règlement dans un premier temps puis son application dans des conditions optimales ensuite.

 

Dans les entreprises il y a environ 7% de données sensibles à partir de l’entreprise, quant aux données personnelles ça peut aller de 15 à 30%. Une fois que l’entreprise a mis en place comment protéger ces données, nous pouvons aussi l’appliquer aux données personnelles, sachant qu’il y a des fonctions à mettre en place beaucoup plus performante et pointus, notamment, au niveau du droit à l’oubli ou du transfert de données. Il y a de plus des aspects nouveaux comme l’obligation de notification. La mise en œuvre et l’application du règlement général protection des données RGPD : c’est aussi et surtout des problématiques d’organisation, de perception des enjeux, avant d’être des problématiques techniques.

Ecrire un commentaire

Articles recommandés