Le RGPD comme vecteur d’amélioration technique

Extrait de la Table ronde réalisée à Eden-Paris le 10 mai 2017 avec Maître Devras (avocat au Barreau de Paris), Fabien Gautier (Equinix), Loïc Guezo (Trend Micro), Ivan Rogissart (Zscaler) et Patrick Tissier (NTT Security)

 

Intervenant : Ivan Rogissart

Si la mise en place du RGPD suscite un certain nombre d’inquiétudes, pour les professionnels de l’IT, le nouveau règlement représente aussi un vecteur d’amélioration technique, notamment en matière de design, d’application, de réseaux, d’infrastructure permettant in fine un meilleur traitement de la donnée.

 

Les technologies naissantes, comme le Software Defined Architecture, représentent un moyen de segmenter le Control Plane, le Data Plane et le Log Plane et d’avancer sur le traitement de la donnée. Elle doit être séparée et segmentée. Ensuite, on confie l’accès à ces différents Planes de la donnée à la personne correspondante, en fonction de son rôle au sein de l’entreprise. C

 

ertes, de nouveaux risques avérés ont vu le jour à travers la cloudification, la mobilité des utilisateurs, la perméabilité de l’univers personnel et professionnel, mais il y a, en même temps, un vecteur d’amélioration technique des designs, des applications, des réseaux et des infrastructures. Grâce à ces avancées, il est plus simple de mieux séparer, mieux traiter la donnée en fonction de son analyse réalisée au préalable.

Ecrire un commentaire

Articles recommandés